Arrêtez les anxiolytiques ! Prenez un Facilitateur ?

En tant que participant à un atelier, une réunion d’équipe, un séminaire, un Codir (…), nous avons tous expérimenté des moments difficiles. Au mieux ennuyeux, au pire frustrant et désengageant.

Ces derniers mois, j’ai encore eu l’occasion d’observer cela dans plusieurs séminaires rassemblant chacun quelques centaines de personnes. Au palmarès, voici quelques exemples d’illustration :

  • Perdre des heures à tourner autour du sujet sans l’aborder vraiment,
  • Découvrir des objectifs flous, confus, éloignés de ceux qui feraient sens et qui nous donneraient l’envie de nous engager, de nous investir pleinement,
  • Subir des discours (trop) long, sans saveur, ou à côté de « la plaque » ou nos têtes piquent et se redressent …comme un acquiescement,
  • Attendre de s’exprimer enfin dans un temps de parole sans véritable écoute, ou réduit aux séances de questions/réponses, quand il reste du temps à la fin,
  • Participer à des séances de team building (sportive, gastronomique…) qui apportent un peu de lien et surtout du défoulement mais pas vraiment de sens au travail et au groupe
  • …par charité pour les organisateurs, j’arrête là ma description !

Quel gâchis de rassembler tant de gens brillants, volontaires et désireux de s’engager plus encore pour leur faire vivre cela !

Lorsque vous vous retrouvez en situation de rassembler un groupe de personne, vous êtes alors confrontés à de multiples défis :

  • Comment je vais faire travailler ce groupe ? ensemble ?
  • Comment je vais les faire adhérer ?
  • Comment j’arrive à atteindre mes objectifs ?
  • Comment je (re)lance une dynamique ?
  • Comment je fais différent de l’année dernière ?
  • Quelle expérience unique puis je leur faire vivre au groupe ?
  • et comment je fais tout cela en respectant les contraintes des RH, du DG, du groupe, du budget, de la logistique ?
  • etc …

Bref ce que l’on peut résumer par « comment réussir ce temps de travail en groupe, et comment faire réussir le groupe ?

A relire ces interrogations, vous vous retrouvez en position centrale, ce qui peut être éminemment stressant et angoissant. Ce qui ajoute le risque de tomber dans la manipulation, …et de reproduire les mauvaises expériences précédemment citées.

Or construire ensemble un futur dépend autant des participants que du commanditaire/organisateur.

Pourquoi ne pas faire appel à une personne dont c’est le métier ?

Tout comme vous faites appel à un consultant pour renforcer les compétences de vos équipes ou apporter une expertise face à un projet complexe ou un défi majeur, un temps de travail en groupe requiert un pro !

Faire appel à un professionnel peut être nécessaire pour concevoir & animer ce moment dans votre organisation afin de maximiser les impacts et les bénéfices… pour tous, participants et vous l’organisateur.

Ce professionnel s’appelle un facilitateur. Son métier est de faciliter, c’est-à-dire de créer les conditions pour que le potentiel du groupe puisse s’exprimer au mieux pour travailler sur votre sujet (problématique, enjeux, situation…).

Un facilitateur apporte de nouvelles modalités d’approche sollicitant l’intelligence collective pour travailler en groupe. Ces modalités, souvent sur mesure pour votre évènement, encourage la rencontre, la discussion, le partage entre membre du groupe, l’attention aux ressentis (…) pour favoriser l’émergence de réponses nouvelles et collectives, qui soient pertinentes, pratiques et opérationnelles. …et in fine que vous construisiez demain, ensemble.

Pour cela, le facilitateur et vous allez co-concevoir, co-construire un programme ; il vous proposera un processus, un fil rouge favorisant la collaboration et la créativité au sein de votre groupe. « Favoriser » car, comme nous l’avons vu plus tôt, il faut bien reconnaitre qu’il ne peut pas tout (lui non plus), que la motivation et l’engagement d’une personne ne dépendent pas de nous, et que cependant la collaboration et la créativité sont les principaux facteurs favorisant leur émergence.

Bien sur le facilitateur prend part à l’animation, à sa juste place, en restant neutre et bienveillant.

Alors finalement, un facilitateur c’est comme un excipient dans un anxiolytique. Il reste neutre quant au sujet, mais agrège les principes actifs (activités, collaboratif, énergie du groupe…et notre talent !) qui agissent en chacun des participants, pour vous permettre de trouver et créer ensemble vos solutions dans votre contexte et votre organisation.

Alors en préparant votre prochain rassemblement en groupe, arrêtez les anxiolytiques et prenez un facilitateur !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s